PRIX NATIONAL D’ARCHITECTURE

PRIX NATIONAL  D’ARCHITECTURE

Crée en 1985, conformément aux décrets 85-237 et 85-238, modifiés et complétés par les décrets n°94-452 du 19 décembre 1994 et 94-375 du 14 novembre 1994, ce prix permet chaque année de récompenser les meilleures œuvres en architecture et en urbanisme

en construction

Contribuez à l’écriture de l’histoire de l’architecte.
Année Laureats Projets obs

Participer à mettre sur pied le palmarès en envoyant des documents

(fiche technique des projets ) à telecharger

archiinfo@yahoo.fr

1995 Premier Prix:

BEM (mila)

Deuxième Prix:

 

Troisième Prix:

 

Quatrième Prix:

Prix d’encouragement:

1996 Premier Prix:

 

Deuxième Prix:

 

Troisième Prix:

 

Quatrième Prix:

Prix d’encouragement:

1997 Premier Prix:

 

Deuxième Prix:

 

Troisième Prix:

 

Quatrième Prix: BEM MILA

Prix d’encouragement:

1998 Premier Prix:

 

Deuxième Prix:

 

Troisième Prix:

 

Quatrième Prix:

Prix d’encouragement:

1999 Premier Prix:

Mohamed Larbi Merhoum, Prix du président de la République 1999

 

 

Deuxième Prix:

 

Troisième Prix:

 

Quatrième Prix: BEM MILA

Prix d’encouragement:

2000 Premier Prix:

 

Deuxième Prix:

 

Troisième Prix:

 

Quatrième Prix:

Prix d’encouragement:

2001 Premier Prix:

 BACHIR BELOUAHEM

 Lycee ADRAR
Deuxième Prix:

 

Troisième Prix:

 

Quatrième Prix:

Prix d’encouragement:

2002 Premier Prix:

architecte YAZID RODESLY

Clinique Abou Marwan Annaba
Deuxième Prix:

 

Troisième Prix:

 

Quatrième Prix:

Prix d’encouragement:

2003 Premier Prix:

 

Deuxième Prix:

 

Troisième Prix:

 

Quatrième Prix:

Prix d’encouragement:

2004 Premier Prix:

Mohamed Larbi Merhoum

Immeuble de bureaux à Oued Kniss 05 mars 2005
Deuxième Prix:

Architectes: Abdelkrim OUAMANE et Brahim ARIOUAT

100 Logements AADL à Touggourt, Wilaya de Ouargla,
Troisième Prix:

 

Quatrième Prix:

Prix d’encouragement:

2005


jeudi 29 Decembre 2005
Premier prix:

M. Semayer Abdelkader et M. Ziati  Ahmed d’Oran.

68 logements socio-participatifs  à Mostaganem
Deuxième prix:

M. Hamidouche Rachid d’Alger 

projet de l’agence “BADR” à Tizi-Ouzou. 
Troisième prix:

M. Gradi Mohamed d’Adrar

projet  de réalisation d’un Centre de Manuscrits à Adrar. 
Quatrième Prix:

Prix d’encouragement:

architecte Yeles Chakib

projet des 150 logements socio-participatifs de Aïn  Témouchent.
2006 Premier prix:

architecte Mohamed Salah Boumahra,

 

siège de la Cnep à Guelma. decerné le 24 07 2007
Deuxième prix:

architectes Hocine Saïdi et Hacène Yahiaoui

projet d’architecture d’un immeuble multifonction à Béjaïa
Troisième Prix:

l’architecte:xxxxxxxxxxxxxx 

aménagement de deux places à Tiaret
Quatrième Prix:

Prix d’encouragement:

architecte: xxxxxxxxxxx agence de cadastre dans la wilaya de Blida

Architectes ” Hocine Saïdi et Hacene Yahiaoui ” BART :projet ALFOB (Résidence le palmier)

 
2007 Premier prix:

 

 

 

Deuxième prix:

 

Troisième Prix:

 

Quatrième Prix:

Prix d’encouragement:

2008 Premier prix:

 

Deuxième prix:

 

Troisième Prix:

 

Quatrième Prix:

Prix d’encouragement:

Aujourd’hui sont déjà 3 visiteurs (41 hits) Ici! Archiinfo DZ

 

L’ ORDRE DES ARCHITECTES ALGERIENS

L’Ordre des Architectes en tant qu’institution a des missions définies par la loi.

Il dispose d’instances élues pour leurs accomplissements.

Il s’avere que la réalisation de son objectif déontologique nécessite le recours a des auxiliaires qui ont pour objet d’assister et d’orienter les différentes instances nationales ou locales de l’Ordre des Architectes dans : Ce sont les commissions.

Il s’agit de définir les commissions, leurs missions respectives et leur contenu. De définir aussi leur mode de fonctionnement et leurs moyens. Ce travail préliminaire a l’institution des commissions se basera sur les missions légales de l’Ordre des Architectes telles que définies par l’article 26 du décret législatif 94-07, l’interprétation et l’adéquation avec les missions des instances locales le Conseil Local notamment.

1. Définition : La commission est un auxiliaire des instances ordinales nationales ou locales pour la réalisation des missions légales et réglementaires de l’Ordre des Architectes. Les commissions sont de deux types : ” Les commissions permanentes : ce sont les commissions dont l’objet est continu et qui nécessite un travail suivi et régulier. Elle se caractérise notamment par un programme préétabli et approuvé par l’instance ordinale. ” Les commissions circonstancielles (ad hoc) : dont l’objet est circonstanciel, elle accompli une tâche bien définie et délimitée dans le temps.

2. Missions légales de l’Ordre des Architectes :

L’article 26 du décret législatif 94-07 a défini les missions légales de l’Ordre des Architectes comme suit :

1. Application de la loi relative a l’exercice de la profession et de l’architecture.

2. Le respect de la déontologie des architectes.

3. L’inscription au Tableau Nationale et au stage réglementaire.

4. L’établissement et application du reglement intérieur de l’Ordre des Architectes.

5. Délivrer les extraits d’inscription au Tableau Nationale.

6. Maintien de la discipline a l’intérieur de l’Ordre des architectes.

7. Coordonner les actions des conseils locaux.

8. Examiner les requetes et recours contre les décisions des Conseils Locaux de l’Ordre des Architectes.

9. Arbitrage entre architecte, maître de l’ouvrage ou/et entreprises (lorsqu’il est solliciter).

10. Fixer les cotisations ordinales et organiser leurs perceptions.

11. Représenter l’Ordre des Architectes aupres d’institutions internationales de meme nature.

12. Assister les maîtres de l’ouvrage dans la réalisation des projets d’intéret national ou régional.

13. Participer a la définition du programme d’enseignement d’architecture lorsqu’il est consulté.

2.1. Principales missions de l’ordre des: architectes : A la lecture des missions légales lesquelles ont définies pour l’Ordre des Architectes et plus généralement pour son Conseil National de l’Ordre des architectes, il est possible de regrouper celles-ci dans quatres (04) missions principales a savoir:

    • ” La mission dite Juridique. “

    • La mission dite d’Inscription au Tableau Nationale et stage.

    • ” La mission dite d’Information et communication. “

    • La mission dite de Budget et finances.

Le contenu de chaque mission s’inspire des missions légales de l’Ordre des Architectes.

2.2. La mission Juridique : Cette mission regroupe les missions légales suivantes :

  • 1. Application de la loi relative a l’exercice de la profession et de l’architecture.

  • 2. Le respect de la déontologie des architectes.

  • 3. L’établissement et application du reglement intérieur de l’Ordre des Architectes.

  • 4. Maintien de la discipline a l’intérieur de l’Ordre des architectes.

  • 5. Examiner les requetes et recours contre les décisions des Conseils Locaux de l’Ordre des Architectes.

  • 6. Arbitrage entre architecte, maître de l’ouvrage ou / et entreprises (lorsqu’il est solliciter).

  • 7. Assister les maîtres de l’ouvrage dans la réalisation des projets d’intéret national ou régional.

2.3. La mission d’Inscription au Tableau Nationale et stage : Cette mission regroupe les missions légales suivantes :

  • 1. L’inscription au Tableau Nationale et au stage réglementaire.

  • 2. Délivrer les extraits d’inscription au Tableau Nationale.

2.4. La mission d’informer et communiquer : Cette mission regroupe les missions légales suivantes :

  • 1. Application de la loi relative a l’exercice de la profession et de l’architecture.

  • 2. Le respect de la déontologie des architectes.

  • 3. Coordonner les actions des conseils locaux (lorsqu’il est solliciter).

  • 4. Représenter l’Ordre des Architectes aupres d’institutions internationales de meme nature.

  • 5. Assister les maîtres de l’ouvrage dans la réalisation des projets d’intéret national ou régional.

  • 6. Participer a la définition du programme d’enseignement d’architecture lorsqu’il est consulté.

2.5 La mission de Budget et finances :

Cette mission regroupe les missions légales suivantes :

  • 1. Fixer les cotisations ordinales et organiser leurs perceptions.

3. Les commissions locales : A partir des missions principales de l’Ordre des Architectes telles que définies au paragraphe précédent, il est retenu un certain nombre de commissions locales inspirées d’une part des missions légales de l’Ordre des Architectes et d’autre part des missions locales des Conseils Locaux. Ces commissions sont au nombre de quatre. Elles ont des missions distinctes mais complémentaires, dont voici un exposé :

3.1. La commission juridique : Elle a pour missions :

  • 1. Tenir et mettre a jour un recueil de textes juridique en rapport avec la profession et l’architecture.

  • 2. Commenter et d’expliquer les différents textes et dispositions.

  • 3. Codifier les résolutions de l’Ordre des Architectes.

  • 4. Assister la chambre de discipline et préparer les dossiers disciplinaires notamment en qualifiant les infractions.

  • 5. Rechercher et constater les infractions.

  • 6. Etudier les cahiers des charges et assister lors des évaluations des offres et concours.

  • 7. Examiner les requetes et les recours contre les décisions du Conseil Local. La commission se réuni au moins une fois tous les trois mois pour examiner les résolutions du conseil national.

3.2. La commission d’inscription et stage : Elle a pour missions principales :

  • 1. L’inscription au Tableau Nationale.

  • 2. L’inscription au stage. La commission se réuni au moins une fois tous les trois mois, dont une fois en octobre et une fois en avril pour l’examen des inscriptions aux sessions de stage. L’inscription au Tableau Nationale : L’instruction des dossiers d’inscription au Tableau Nationale avant leur transmission a la commission nationale. L’instruction des dossiers d’installation. Mise a jour de la liste des architectes inscrits au Conseil Local. L’élaboration de la liste des architectes agréés et sa diffusion. L’inscription au stage : La tenue du registre des stages et des maîtres de stage. L’affectation des stagiaires. L’examen des rapports de stages. Délivrer les attestations de stages pour les stagiaires ayants accomplis leurs stages réglementaires. Organiser les sessions de formation et d’information des stagiaires.

3.3 La commission information et communication : La commission information et communication est l’instrument d’action le plus important du Conseil Local de l’Ordre des Architectes. C’est a elle que revient la charge de maintenir le lien entre l’Ordre des Architectes et les confreres. Elle doit, faire du C.L.O.A. un centre d’information sur l’architecte. Sa mission principale est de promouvoir et d’entretenir les rapports de concertation et de dialogues entre l’institution et les architectes en premier lieu. Elle a la charge de promouvoir l’information sur la profession et la corporation au pres des différents partenaires et intervenants en architecture et urbanisme. Ces actions sont de deux types :

1. Celles orientés spécifiquement vers l’architecte.

2. Celles destinés a faire connaître l’Ordre des Architectes et l’architecture.

Ses missions se définissent principalement par ce qui suit :

  • ” Informer les confreres architectes et les partenaires (intervenants, administrations, maître de l’ouvrage…) sur les prérogatives de l’Ordre des Architectes en tant qu’institution veillant a l’application des lois et réglementations sur !a maîtrise d’ouvre.

  • ” Informer les confreres architectes et les partenaires (intervenants, administrations …) sur les activités de l’Ordre des Architectes. ” Informer les confreres sur le développement et l’évolution de la profession (lors de la promulgation de certaines lois ou reglement – dispositions fiscales par les lois de finance, résolution du conseil national …).

  • ” Communique aux confreres les reglements et dispositions sur l’exercice de la maîtrise d’oeuvre,

  • ” Elaborer et diffuser le bulletin du conseil local. La commission se réuni au moins une fois par mois.

3.4. La mission de Budget et financés : Cette commission présidée par le trésorier du Conseil Local a pour mission d’assister ce dernier dans ces différentes activités.

Elle a pour objectif d’assurer la transparence dans la gestion du Conseil Local et d’organiser ces ressources financieres.

  • ” Communiquer le montant des cotisations ordinales et organiser leurs perceptions.

  • ” Etablir le budget prévisionnel pour le Conseil Local de l’Ordre des Architectes. ” Prospecter de nouvelles sources de financement autres que les cotisations ordinales. “

  • Gérer lors de sa réalisation la mutuelle des architectes, les coopératives, les ouvres sociales etc…

  • ” Développer le patrimoine du Conseil Local.

4. compositions, action et moyens des commissions :

4.1. Compositions des commissions : Les commissions étant des auxiliaires du Conseil Local, il appartient a ce dernier d’arreté en fonction, de ces objectifs propres la composition des commissions. Ainsi les membres des commissions ne sont pas élus mais désignés par le Conseil Local.

4.1.1 Composition des commissions : Conseillers locaux : Au moins un conseiller par commission. Il en assure obligatoirement la présidence. C’est lui qui est responsable devant le Conseil Local, des travaux et de la réalisation des objectifs de la commission. Les architectes installés : Constituent l’essentiel de la composante. Afin d’une part de concrétiser l’objectif de collaboration de la base a l’action du Conseil Local d’une part, et d’autre part, assurer la continuité des actions du Conseil Local en cas de renouvellement. Les architectes non installés, (inscrits ou non au Tableau Nationale) : Du fait notamment de certaines incompatibilités de fonction, certains architectes ne pouvant exercer la profession et bien qu’ayant des rôles importants dans le domaine (cas des fonctionnaires notamment), ne doivent pas pour autant etre écartés de l’Ordre des Architectes. Leur intégration au niveau des commissions permet d’une part de réaliser cette intégration, autant qu’elle apporte une vision autre (celle de l’administration, de l’entreprise, du maîtrise d’ouvrage ou de l’ enseignant…) pour certaines questions. Il est recommander au moins un architecte non installe par commission. Les architectes stagiaires : Cette catégorie d’architectes étant caractérisée d’une part par la jeunesse (en général moins de 25 ans) et par un nombre régulier chaque année (au rythme actuel entre 50 et 80 par année et par Conseil Local ), doit etre autant initiée a la profession qu’a l’institution. Par ailleurs, la question des stages ne saurait etre valablement abordée sans leur collaboration. Il est recommander au moins un architecte stagiaire par commission. Des compétences particulieres : Les commissions peuvent faire appel a titre provisoire ou permanent a toute personne, hors de la corporation, pouvant contribuer a la réalisation de son objectif. Il est meme recommander de rechercher une collaboration notamment dans les domaines suivants : techniques, juridique et économique. Il est recommander d’inventorier les architectes ayant plusieurs profils et notamment les architectes spécialistes.

4.1.2. Procédure de désignation des membres : Seulement certaines regles de transparence et de concertation doivent etre suivies avec plus ou moins de rigueur. La désignation des membres des commissions ce fait de la maniere suivante : L’appel a candidature : Le Conseil Local doit lancer un appeler a la candidature. Cet appel doit obligatoirement parvenir individuellement a chaque architecte, accompagné d’un formulaire de candidature, et doit faire état des éléments suivants : ” La ou les commissions concernées par l’appel. ” Le nombre de poste a pourvoir. ” Le président de chaque commission qui est obligatoirement un membre élu du Conseil Local. ” Un exposé du plan d’action a court ou moyen terme, élaboré par le Conseil Local. ” La date limite et le lieu de dépôt des candidatures. ” Les criteres de sélection des membres qui sont librement définis par le Conseil Local. Il est particulierement recommander de procéder a l’appel a candidature avant l’assemblée générale et de procéder a leur installation lors de l’assemblée.

4.1.3. Renouvellement des commissions : Les commissions sont renouvelées dans les cas suivants : ” Dissolution par le Conseil Local de la commission. ” Démission d’au moins 1/3 des membres sur rapport du président. ” Renouvellement du Conseil Local.

4.2. Action des commissions : Le programme d’action : Apres leur installation, les commissions doivent procéder a: ” Constituer le bureau. ” Elaborer leur programme d’action sur la base du programme préliminaire préalablement établi par le président de la commission. ” Soumettre leur programme et plan d’action au Conseil Local. ” Le programme comporte un planning d’activité comprenant notamment le calendrier des réunions, les permanences hebdomadaires au secrétariat, les moyens et le budget prévisionnel. Apres adoption par le Conseil Local, dans la semaine qui suit une communication est faite aux confreres de ce programme. Le rapport périodique d’activité : Trimestriellement un rapport d’activité faisant état de toutes les activités réalisées et en cours de réalisation doit etre établi et présenté au Conseil Local. Il peut éventuellement comporter une modification du programme d’action. Sur la base de ce rapport, le Conseil Local procede a l’évaluation de la commission. Le bilan annuel : A la fin de chaque année, un bilan annuel est élaboré. Il est présenté au Conseil Local pour examen et évaluation. Il en sera fait lecture lors de l’assemblée générale. Sur la base du bilan annuel, le Conseil Local peut reconduire la commission pour une nouvelle année.

4.3. Moyens des commissions : Le budget annuel : Apres adoption et approbation du programme d’action, un budget est alloué a la commission. Le budget des commissions est sous le contrôle du trésorier du Conseil Local. Les indemnités des membres : Chaque membre perçoit une indemnité forfaitaire de fixée par le Conseil Local. Cette indemnité est due aux membres ayant accomplis leur mission, sur rapport du président de la commission et seulement dans le cas de l’approbation du rapport périodique.

De l’U.A.A à l’O.N.A.A

de l’U.A.A à l’O.N.A.A

Durant la période coloniale, la corporation existait sous la dénomination de l’ordre des architectes d’Algérie. A l’indépendance c’est un conseil provisoire qui lui succéda. Il était composé de cinq architectes nationaux et une soixantaine d’architectes étrangers.
En 1966, en raison de sa constitution « majorité «qui défendait beaucoup plus les intérêts, la dissolution de ce conseil était prononcée et l’ensemble des attributions qui lui étaient révolues fut transféré au Ministre des Travaux Publics et de la Reconstruction.

Il faut dire que durant cette période on ne pouvait parler ni d’union ni de corporation professionnelle. Vu le nombre très faible d’architectes nationaux, l’absence d’école de formation professionnelle propre aux architectes.
C’est à la suite de la sortie de la troisième promotion de l’ENABA (Ecole Nationale d’Architecture et des Beaux Arts) que la trentaine d’architectes tenait leur première assemblée constitutive sous l’égide du parti FLN le 30 octobre 1970.

L’UAA a tenu quatre assemblées générales et un congrès:

Assemblée Générale 30-31 octobre 1970 palais ZY -Alger
Assemblée Générale 21-22 Avril 1972 Palais ZY -Alger
Assemblée Générale 24-25-26 Mai 1973 Palais ZY -Alger
Pemier congrès 11-12 Mars 1981 Club des Pins-Alger

Depuis le premier congrès, l’UAA a connu un nouvel élan qui provoqua une adhésion de plus de centaines d’architectes
Un bilan positif tant sur les activités nationales que les reconnaissances internationales.
Tous les architectes et sans exception recevaient des bulletinsd’information

SECTION D’ALGER SECTION CONSTANTINE SECTION  ORAN
ADRAR ALGER BLIDA DJELFA EL ASNAM LAGHOUAT MEDEA OUARGLA TAMANRASSET TIZI OUZOU ANNABA CONSTANTINE GUELMA JIJEL O-E-BOUAGHI SKIKDA  TEBESSA        BATNA BEJAIA BISKRA BOUIRA M’SILA BECHAR MASCARA MOSTAGANEM SAIDA S-BELABES TIARET TLEMCEN

Très vite, les quatre sections commençaient à travailler et les adhésions furent conséquentes.
L’architecte est créatif, inventif et revendicatif.
Lors du cinquième congrès du FLN, une solution visant la restructuration de ces unions a mis fin la « marche autonome de l’UAA pour la fusionner à celle des ingénieurs et d’autres pour créer l’Union Nationales des Ingénieurs, architectes et Scientifiques Algériens en Mars1985.
Les architectes avaient profondément rejetés cette nouvelle organisation puisque seuls 49 sur 3200 ont adhérés.

unaea
L’UNIASA s’etait accaparé de l’UAA  et même de son sigle. Ils n’ont rajouté que les initiales sur le sigle.

Heureusement, l’année 1988 était porteuse de liberté, elle avait permis aux architectes de se regrouper une nouvelle fois en novembre 1988 et que des actions furent entreprises.
La principale action était la lettre revendicative pour la dissolution de l’UNIASA et la création de l’UAA
D’autres assemblées furent tenues en vue de débattre et s’informer des voies et moyens
La nouvelle association UAA fut créée lors du congrès constitutif tenu le 12 juin 1989 et elle a été agréée le 21 juillet 1990.

MODULE ; Urbanisme

Urbanisme
 

Intitulé URBANISME  I Code HIM 111
Volume Horaire / Semestre 45 H Volume Horaire / Semaine 3 H
Cours 2 H T.D 1 H Exposé   Atelier

URBANISME I

INTRODUCTION PLANIFICATION URBAINE ET REGIONALE.

 

1.     Approche systématique de la planification urbaine.

2.     la population et sa structure.

3.     L’emploi et sa structure sur le fond des perspectives de développement économique, régionales et nationales.

4.     La consommation du sol pour les différentes activités urbaines et l’interprétation des normes.

5.     Analyse du cadre physique, de l’éducation actuel d’utilisation des sols et bilan de terrains.

6.     Principe de structuration de l’aire urbaine et formulation des hypothèses de plan.

7.     Le système de transport.

8.     Le cadre institutionnel et juridique de la planification physique et l’activité des principaux organismes de planification urbaine et régionale en Algérie.

 

 

 

Intitulé URBANISME  II Code HIM 112
Volume Horaire / Semestre 30 H Volume Horaire / Semaine 2 H
Cours 1 H T.D 1 H Exposé   Atelier

URBANISME II

Complément de la planification urbaine et éléments de projection urbanistique.

Module à Option:

 

1.     Théories générales de la structure urbaine et analyse des systèmes d’activités.

2.     Modèles de distribution spatiale des activités urbaines.

3.     Modèles de structure physique des agglomérations urbaines.

4.     Fonction et composition des centres de service urbain.

5.     Types et tendance dans la projection des unités résidentielles.

6.     Organisation des zones industrielles.

Systèmes d’espaces verts urbains et de loisirs

MODULE HCA2

HCA2
 

Intitulé HCA 1II Code HIM 108
Volume Horaire / Semestre 30 H Volume Horaire / Semaine 2 H
Cours 1 H T.D 1 H Exposé   Atelier

 

HISTOIRE CRITIQUE DE L’ARCHITECTURE III

PATRIMOINE CULTURE ALGERIEN ET MAGHREBIN

module de formation spécifique

 

1. Introduction

·       Aperçu socio-historique général.

·       La formation du patrimoine bâti et ses formes d’utilisation.

·       Formes spatiales traditionnelles d’organisation et les problèmes de transformation de ce patrimoine.

·       Architecture traditionnelle en milieu rural et urbain.

·       Les paysages agraires.

·       Les structures agraires.

·       La formation du patrimoine urbain.

·       La cité préindustrielle.

·       L’empreinte coloniale en architecture et en urbanisme.

·       Arts plastiques et décoratifs algériens.

2. Le Maghreb :

·       Le paysage agraire.

·       La marginalisation des terres (agriculture traditionnelle)

·       l’extension des espaces mono-culturales.

·       La migration interne imposée par la colonisation et la migration externe des régions “surpeuplée”.

·       Le déplacement forcé de la population avec recasement dans des centres bouleversant les rapports fonciers et les rapports existants du paysage agraire.

·       Rapports ville-campagne et la formation d’une armature urbaine.

·       Tendances actuelles dans la transformation du patrimoine bâti.

·       Facteurs socio-économiques et culturels de l’émigration rurale algérienne vers la ville. Problèmes d’intégration urbaine.

 

 

Intitulé HCA 1V Code HIM 110
Volume Horaire / Semestre 30 H Volume Horaire / Semaine 2 H
Cours 1 H T.D 1 H Exposé   Atelier

HISTOIRE CRITIQUE DE L’ARCHITECTURE IV

Cycle spécifique sur l’étude des rapports ville-campagne dans le Tiers Monde.

·       Industrialisation et urbanisation

·       Les critiques de la ville industrielle ( le socialisme, le communisme utopiques, les communes américaines, le préurbanisme anglais)

·       la contribution du socialisme scientifique.

·       Les essais alternatifs : les villes jardins (Howard) et la cité industrielle (Garnier) et la ville linéaire  (Soria y Mata).

·       La ville industrielle et la ville spéculative.

·       Le problème de l’édification des villes socialistes et le désurbanisme après la Révolution d’Octobre.

·       Le mouvement moderne et la question de la ville, l’idéologie du quartier, l’urbanisme de l’après-guerre dans les pays socialistes.

·       Ville et campagne en Chine Populaire

·       L’Urbanisme en Amérique latine.

·       La “ville territoire” et la question des services.

·       Les tendances actuelles.

MODULE ; HCA1

HCA1
 

Troisième Année Semestre 2
Intitulé HCA 1 Code HIM 104
Volume Horaire / Semestre 30 H Volume Horaire / Semaine 2 H
Cours 1 H T.D 1 H Exposé   Atelier

HISTOIRE CRITIQUE DE L’ARCHITECTURE 1

Partie I – DEBUT DE L’ARCHITECTURE MODERNE  (1750-1914).

 

1.Introduction

·       la révolution bourgeoise.

·       la nouvelle division du travail.

·       la révolution industrielle et l’architecture.

 

2. Origine et développement de l’architecture moderne.

·       Les mutations dans la technique de la construction  et de son enseignement pendant la révolution industrielle.

·       Les nouveaux matériaux de construction , le génie civil.

·       Réformes politiques, administratives et juridiques et début de l’urbanisme moderne.

·       Le remodelage de Paris: l’urbanisme militaire.

 

3. La ville industrielle.

·       Europe et Etats Unis.

·       L’école de Chicago et l’avant garde américaine.

 

4. Les mouvements avant-gardistes en Europe de 1890-1910.

·       Les initiatives pour la réforme de la cité industrielle.

·       Les utopistes.

·       La science.

·       La planification urbaine (1890-1910).

·       Les progrès législatifs.

·       Les cités jardins.

·       les villes linéaires.

·       les villes satellites.

·       Fondements théoriques.

Intitulé HCA II Code HIM 105
Volume Horaire / Semestre 30 H Volume Horaire / Semaine 2 H
Cours 1 H T.D 1 H Exposé   Atelier

 

HISTOIRE CRITIQUE DE L’ARCHITECTURE II

Partie II – L’AVENEMENT DE L’ARCHITECTURE MODERNE 1914-1945

1. Conditions de base:

·       L’Europe centrale, nouveau centre de gravité.

·       Les différents mouvements d’avant-garde et leur contribution au renouveau.

·       L’école allemande et son rayonnement (France, Hollande, Union Soviétique)

2. La nouvelle architecture:

·       Le programme du BAUHAUS.

·       GROPIUS et le dépassement de l’esprit d’avant-garde.

·       Premières réalisations pilotes.

·       Manifestations de la nouvelle tendance.

·       Premières réalisations sociales.

·       Diffusion généralisée de la nouvelle tendance :  les concours, les expositions, les publications.

·       La fondation du CIAM.

3. Approche de la problématique urbaine:

·       Le CIAM et le plan d’Amsterdam de 1935

4. Quelques exemples typologiques de réalisation entre les deux guerres mondiales:

·       Analyse critique et comparative.

Partie III – LE RENOUVEAU TECHNOLOGIQUE (1945-1960)

5. Les nouveaux centres de gravité:

·       Etats Unis

·       Finlande

·       Brésil

·       Japon

·       Tiers-monde.

6. L’évolution des structures:

·       L’architecture dynamique, les coques, les voiles, les coupoles géodésiques, l’ordre modulaire, les structures spatiales, les câbles précontraints, les nouveaux matériaux.

Partie IV – L’ACTUALITE

7. L’introduction:

·       L’influence des sciences humaines.

·       L’analyse.

·       La  notion de l’architecture évolutive.

·       Les groupes pluridisciplinaires.

·       L’écologie.

·       La croissance.

·       Les ressources énergétiques.

Atelier 5

Atelier5
 

Quatrième  Année Semestre 2
Intitulé Atelier 9 – TECHNOLOGIE Code HIM 114
Volume Horaire / Semestre 320H Volume Horaire / Semaine 22 H
Cours T.D Exposé   Atelier 22 H

 

DOMAINE DE LA TECHNOLOGIE (modèle à option)

 

Etudes des possibilités spécifiques d’un matériau, d’un procédé ou d’un système de structure. Projet d’application.

Le module introduit

Des applications aux cours de technologie de construction et de structures ;

L’objectif de ce cours est d’aborder, d’une façon approfondie l’utilisation d’une technique particulière ou d’un matériau spécifique.

Les enseignants responsables de ce module choisiront un thème parmi les techniques qui se développent actuellement en Algérie ou qui peuvent logiquement s’y développer dans le cadre des matières premières et des moyens de production nationaux

Exemples de thèmes pouvant être étudiés dans le cadre de ce module :

1 Utilisation des matériaux

·          L’acier dans le bâtiment

·          Le béton précontraint dans le bâtiment

·          Le siporex

·          Le plâtre

·          Les matières plastiques, …..

2 Utilisation des synthèses de constructions

·          Les structures bidimensionnelles dans le bâtiment

·          Les constructions en voile de béton

·          La maison ou l’élément moulé en matière plastique

·          Les murs porteurs

3 Utilisation des techniques particulières

·          L’énergie solaire dans le bâtiment

·          Le plan libre et les espaces transformables, etc ….

A partir du thème choisi, on étudiera :

A / les caractéristiques du matériau ou du procédé

B/ L’analyse d’exemples d’utilisation soit par la bibliographie, soit par des exemples existants en Algérie

C/ l’inventaire des possibilités d’utilisation, les limites économiques et fonctionnelles de cette utilisation.

D/ Un exemple d’application sur un programme approprié à déterminer lors des analyses qui précèdent. Cet exemple pourra être soit un élément prototype, soit un bâtiment prototype, soit un bâtiment à édifier dans une situation donnée.

A l’ensemble de ce travail participeront des enseignants de technologie, de construction et de structure sous forme d’exercice d’application

 

 

Quatrième  Année Semestre 2
Intitulé Atelier 9 – REALISATION Code HIM 115
Volume Horaire / Semestre 320H Volume Horaire / Semaine 22 H
Cours T.D Exposé   Atelier 22 H

 

DOMAINE DE LA REALISATION (module à option)

Etude et analyse d’une organisation de chantier. Proposition de réalisation. (Etudes des systèmes d’analyse méthodiques de planning). Travail pratique de contrôle de chantier et mise au point des détails d’exécution. Travaux d’application aux cours de construction et d’équipement. Ce module ne peut se pratiquer que dans le cadre du CRAU.

L’objectif de cours est la connaissance, confrontée à la réalité, des conditions et des problèmes de chantier de réalisation.

Ce module, cordonné avec les activités du CRAU (centre de recherche en architecture et urbanisme) prendre pour thème une opération en cours de réalisation en cours dans le centre de recherche aura la responsabilité de surveillance.

Les étudiants affectés à ce module auront pour tâches :

·          Le suivi de chantier pendant la durée du module avec une ou plusieurs visites détaillées par semaine.

·          Ils établiront des rapports hebdomadaires avec état d’avancement du chantier, consignes particulières aux entreprises, établissement de tous les plans de détails et devis descriptifs nécessaires en complément au dossier des plans existants.

·          Ils établiront en outre une étude  descriptive sur les techniques mises en œuvre sur le chantier, reportages avec croquis et photographies.

·          Ils effectueront la prospection des matériaux et l’établissement d’une documentation sur les moyens disponibles en Algérie dans le cadre du projet à réaliser

·          Ils devront présenter en fin de module un rapport de synthèse comprenant :

o         une présentation du projet réalisé .

o         Une monographie sommaire accés sur ce projet et sur des exemples apparentés (recherche biographique et étude d’exemples en Algérie)

o         Une description du chantier et des caractéristiques opérationnelles. (l’organisation des entreprises, les moyens mis en œuvre)

o         Une description des données financières du projet et la réalisation ;

o         Une description des techniques mise en œuvre (Utilisation des reportages évoqués ci-dessus)

o         Un rapport d’activité.

A l’ensemble de ce travail participeront des enseignants de construction et d’équipement sous formes d’exercice d’application.

Atelier 4

Atelier4
 

 

Quatrième  Année Semestre 1
Intitulé Atelier 7 – PROGRAMMATION ARCHITECTURALE Code HIM 118
Volume Horaire / Semestre 320H Volume Horaire / Semaine 22 H
Cours T.D Exposé   Atelier 22 H

 

 

DOMAINE DE LA PROGRAMMATION ARCHITECTURALE

 (MODULE OBLIGATOIRE) :

 

Etude très élaborée d’un programme aboutissant aux premières esquisses du projet.

Recherches sur l’utilisateur, l’utilisation.

Choix du terrain, analyse du site et de l’environnement.

Typologie, options sur les systèmes  fonctionnels et constructifs.

Etablissement d’une programmation globale : esquisse.

 

Travaux d’application aux cours  d’économie, de sociologie, de géographie urbaine.

 

L’objectif du cours est de maitriser la formulation d’un projet à travers les données de la programmation.

 

On développera donc les différents aspects du programme en étudiant les incidences que chacun de ces aspects a sur la définition des solutions architecturales.

 

Sur un thème donné (soit bâtiment d’équipement social : école, hôpital, etc.…, soit bâtiment d’équipement de loisirs, soit tout autre thème approprié à un inventaire exhaustif des données) on déterminera :

1)       la liste des facteurs intervenant dans le programme.

Il faut entendre ici programme le sens le plus élargi possible, c’est à dire l’ensemble des facteurs, données et conditions pouvant influencer sur le choix des solutions.

2)       analyse de chacun de ces facteurs.

Par exemple :

_ Les aspects sociologiques ou psychologiques de l’utilisation.

_ Les aspects « fonctionnels » l’organigramme, l’utilisation.

_ La typologie:

_ Évolution historique du thème :

_ Exemple à travers recherches bibliographiques :

_ Exemples à travers relevé ou visites sur modèles existants.

_ Les aspects administratifs du programme, les économiques particulières au programme.

_ Le site (climat, microclimat), l’environnement, le terrain, (morphologie, occupation, etc.…).

_ Les moyens techniques à envisager, les données opérationnelles, le planing.

 

Cette liste est indicative et non limitative.

3)       Etude, soit facteur, soit en combinant les facteurs, de l’influence qu’ils ont sur le choix des solutions. Etude des interéactions entre les solutions et les facteurs du programme.

4)       Etablissement d’une esquisse conclusive.

A l’ensemble de ce travail, participeront les enseignants d’économie, de sociologie et de géographie urbaine, sous forme d’exercices d’application.

Quatrième  Année Semestre 2
Intitulé Atelier 8 – CONSTRUCTION Code HIM 113
Volume Horaire / Semestre 240H Volume Horaire / Semaine 16 H
Cours T.D Exposé   Atelier 16 H

 

l’objectif de ce cours est double :/

1 Appendre les divers moyens et connaissances utiles pour pouvoir passer de l’idée formulée architecturalement (avant projet) à la réalisation, donc de maîtriser les différentes façons de rendre réalisable un projet : plan d’exécution, description des ouvrages, choix des matériaux et produits, définition des caractéristiques structurales et constructives, devis quantitatif et estimatif.

2 Comprendre les rapports dialectiques entre l’architecture et la technologie, utiliser la technologie à des fins architecturales

Processus du cours :

A / Les enseignant donneront à la fois un programme tés réduit et très facile ( Définition de toutes les contraintes, du terrains d’implantation, de l’économie du projet, etc..)

Exemples :

Un petit laboratoire

Un dispensaire rural

Un atelier artisanale

Une salle de judo etc….

 

B/ Les étudiants établiront un avant projet

C/  Sur la base de cet avant projet il réaliseront le dossier d’exécution comportant les phases suivantes :

C1/ Plan de terrain (accompagné d’un cours résumé de topographie et de travail pratique)

C2/ Nature du terrain (accompagné de travail pratique )

C3/  Etudes des caractéristiques constructurelles et constructives (travaux pratiques de structure et de construction)

C4/ Etudes des équipements d’assainissement d’alimentation en eau, électricité et gaz, d’éclairage et de chauffage (travaux pratiques d’équipement du bâtiment)

C5/ Etablissement des plans d’exécution des plans de détails (accompagné d’un cours sur les techniques de représentations, cotations, etc…)

C6/ Etablissement d’un devis descriptif des ouvrages, d’un bordereau des prix et d’un métré (accompagné d’un cours sur les techniques du métré, la présentation et le contenu des marché, la procédure de consultation des entreprises.)

 

Nota : Certaines phases pourront être organisées par des groupes de travail, suivants les nécessités du planning et du rendement pédagogiques.

A ce cours participeront les enseignants de technologie, des math, de construction, de structure et d’équipement sous forme de travaux d’application.

Atelier 3

Atelier3
 

Troisième Année Semestre 1
Intitulé Atelier 4 – PROJECTION 1 Code HIM 107
Volume Horaire / Semestre 210H Volume Horaire / Semaine 14 H
Cours T.D Exposé Atelier 14 H

ATELIER 4 : PROJECTION 1 – HIM 107

Etude complète d’un projet dont la programmation préalable , le terrain d’assiette et l’ensemble des données de base seront préparés par les enseignants.

Le sujet sera un bâtiment d’équipement : scolaire, hospitalier, administratif ou technique. Dans cette optique, le programme du module A4 pourrait être axé sur les points suivants:

a.  Processus de projection:

·       Recherches et tendances contemporaines;

·       Méthodes et techniques d’analyse-synthèse, d’élaboration et vérification d’un programme de projection.

b. Composition architecturale:

·       Théorie architecturale et langage architectural.

·       La conception et la structuration tri-bidimensionnelle de l’idée architecturale

c. L’objet architectural et environnement:

·       La fonction structurante de l’espace (volumes, formes, trames, etc. )

·       Les préexistences architecturales, historiques (centres anciens, médinas, etc. ..)

·       Architecture et territoire.

Cette partie théorique, développée par des cours magistraux avec TP et TD serait couronnée par un travail de projection visant une première vérification de l’impact didactique sur les étudiants. Le module A4  pourrait avoir comme intitulé ” méthodologie de projet d’architecture”, il doit donner à l’étudiant une connaissance critique, des différentes démarches. Ceci lui permettant de se situer, de clarifier et de mettre au point sa propre méthodologie qu’il appliquerait  d’abord à un court projet en A4 puis à plusieurs projets en A5, suite logique de A4.

La partie théorique est  soit l’introduction au projet, soit parallèle au projet. En tout cas, on doit aboutir à un projet concret et abouti. Quelque soit le résultat des recherches théoriques. L’étudiant doit savoir à toutes les étapes de son travail, pourquoi et pou qui il produit, comment produire et prendre les distances nécessaires avec sa production afin l’évaluer objectivement. Les exposés des enseignants porteront aussi bien sur la méthodologie de du projet d’architecture que sur la problématique propre du sujet abordé.

Troisième Année Semestre 2
Intitulé Atelier 5 – PROJECTION 2 Code HIM 109
Volume Horaire / Semestre 210H Volume Horaire / Semaine 14 H
Cours T.D Exposé Atelier 14 H

ATELIER 5 : PROJECTION 2 – HIM 109

Même type de programme qu’en A4 appliqué à deux projets courts sur de sujets divers.

Projet I  :  6 semaines

Projet II : 9 semaines

 

Le module A5 s’inscrirait comme la suite de A4 mais ayant comme objectif pédagogique la maîtrise des connaissances acquises (reprises ou mieux précisées et enrichies dans la partie théorique prévue pour ce module), maîtrise qui doit  s’exprimer dans l’étude de deux projets et dont l’élaboration doit se conformer à certains critères de cohérence tant sur le plan du contenu que de la représentation graphique.

Les modules A4 et A5 forment un tout, A4 étant la partie théorique avec un court projet d’application. A5 est la partie application et pratique de A4.

Les étudiants devront mettre au point et appliquer la méthodologie étudiée durant le module précédent.

Les projets I (6 semaines) et II (9 semaines) devront avoir une programmation précise, un terrain d’assiette déterminé et dont l’ensemble des données de base sera conçu et fourni par les enseignants.

Le niveau d’élaboration des travaux sera le projet détaillé. Parallèlement les recherches d’études concernant la méthodologie devront se poursuivre mais à un rythme moins intensif que pour .A4.

 

Ci joint un exemple de programme, il est évident  que le sujet est appelé à varier d’un semestre à l’autre. Les enseignants devront préparer chaque semestre un programme de même nature, sur un sujet différent. Le sujet retenu doit avoir les caractéristiques suivantes:

·       Etre en accord avec les objectifs nationaux.

·       Présenter une certaine complexité fonctionnelle.

·       Etre de dimension telle que l’étudiant ne soit pas dépassé ou accaparé par les problèmes propres du sujet.

·       Posséder un programme et un terrain réel d’application.

 

 

 

ATITRE DE SIMPLE EXEMPLE:   CLINIQUE DES BRULES:

Objectif du semestre: maîtrise des techniques de projection.

A travers la complexité fonctionnelle du sujet – clinique des brûlés -, il s’agit d’analyser les types de relation d’abord entre les différentes activités et les différentes fonctions ensuite. Nous sommes exposés à plusieurs circuits “patients”, “visiteurs”,  “personnel médical” qui doivent être traités avec le maximum de clarté au sein d’une enveloppe architecturale cohérente, tout en tenant compte des paramètres de structures, d’orientation, de traitement, etc. ..

 

A/ PHASE ANALYTIQUE:

Cette phase permettra la compréhension du programme ainsi que l’étude du terrain “accès, “orientation”, “topographie”

Travail par groupe, coefficient 1.

 Etude du programme:

·       Analyse d’exemplaires existants.

·       Visites éventuellement.

·       Analyse des différentes activités.

·       Analyse des différentes fonctions.

·       Questionnaire.

6 séances

Visite du terrain:

·       Etudes des accès.

·       Orientation.

·       Topographie.

·       Analyse de l’environnement.

·       Photos.

1 séance

 Conférence

1 séance

Traitement des informations

Premier groupe:

·       Organigramme des différentes activités.

·       Organigramme des différentes fonctions.

Deuxième groupe:

·       Programme et questionnaire

·       Analyse d’exemples

Troisième groupe:

·       Terrain, analyse du terrain, montage photos et coupes

3 séances

Exposés et rendu

2 séances

 

B/ PHASE ESQUISSE:

Le but de l’exercice est de définir les zones d’activités ainsi que l’analyse de l’assiette d’implantation.

Analyse: de l’assiette d’implantation

Il s’agit d’étudier tous les paramètres pouvant avoir une influence sur l’implantation:

Le site pour l’étude du gabarit

Les axes de circulation pour l’études des accès.

Les vues, l’orientation, la topographie du terrain pour le traitement du volume.

2 séances

Définition des zones d’activités

·       L’étude devrait aboutir sur une idée architecturale cohérente dans laquelle les différents paramètres sont déjà analysés:

·       Exposés

·       Synthèses

 

 

 

15 séances

8 séances

1 séance

Rendu

Plans, coupes, maquette Echelle 1/200

 

 

 

C/ PHASE AVANT – PROJET:

Cette phase devrait permettre à l’étudiant de développer son idée architecturale en fonction des différents paramètres de structure (trames de réservations techniques et de traitement de l’ensemble (modulation, etc.)

Elle fixera de manière définitive tous les principes fonctionnels et autres afin de que tout soit un ensemble cohérent et réalisable, traduisant la personnalité de chacun. Aussi, à cette phase, nous travaillerons en collaboration avec les enseignants des différents corps d’états et notamment de structure.

Travail individuel  – Coefficient 2

Rendu

·       Plans, coupes, façades, maquette – ech 1/100

·       Une partie du projet sera développée au niveau du 1/50

Détails – ech 1/20

Atelier 1

Atelier1
 

Première Année Semestre 1
Intitulé Atelier 0 – INTRODUCTION A L’ARCHITECTURE Code HIM 101
Volume Horaire / Semestre 180H Volume Horaire / Semaine 12 H
Cours T.D Exposé 4 H Atelier 8 H

 

ATELIER 0 : INTRODUCTION A L’ARCHITECTURE  – HIM 101

Le cours A0 se divise en deux parties distinctes qui sont menées parallèlement:

1.     Information sur l’architecture sur les différents aspects de l’exercice professionnel de l’architecte et sur le type de connaissances auxquelles il a recours.

Cette partie sera réalisée par des exposés et des débats avec les étudiants, dans lesquels on conservera une grande souplesse thématique suivant l’intérêt suscité par les interventions, soit des enseignants, soit des étudiants. L’objectif de cette partie du cours est de donner à l’étudiant une ouverture sur la signification des études qu’il va entreprendre, un appui aux motivation de son travail.

 

Thèmes des exposés:

·       Développement d’un processus entre l’existence des besoins et la réalisation des produits.

·       Domaine d’intervention de l’architecte.

·       Rapport de l’architecte et ses utilisateurs.

·       Notion de confort.

·       Les composants du programme.

·       La conception des projets.

·       Le site de l’environnement.

·       La technique.

·       Les données économiques

·       Problème de “l’esthétique”.

·       L’architecte en Algérie.

 

2.     Acquisition d’un vocabulaire de base pour la lecture des formes, des espaces, et de leurs diverses composantes.

Acquisition de techniques de base pour traduire en termes graphiques ou plastiques les éléments perçus.

Cette partie sera réalisée par des exposés et des travaux pratiques comportant:

·       des croquis, manipulations diverses (maquettes, création d’objets…)

·       des exercices d’analyse et de conception.

 

Les thèmes de ces travaux seront les suivants:

1 Représentations:

·       l’image, création mentale

·       la perception visuelle

·       les différentes conventions et représentation.

2 Configuration spatiale:

·       Les éléments constitutifs: le point, la ligne, la surface, le volume.

·       Volumes et espaces.

·       Phénomènes structuraux.

·       Réseaux.

·       Division des lignes, des surfaces, des volumes.

3 Phénomènes formels:

·       L’équilibre.

·       Le contraste.

·       Le rythme.

·       La proportion.

·       La lumière.

·       La couleur.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search